L’Afrique fait face à une réelle pénurie de logements. Cette insuffisance s’explique aussi bien par des facteurs démographiques (accroissement de la population, urbanisation rapide, exode rural etc.), que par des facteurs socio-économiques liés au faible niveau de développement économique et au manque de moyens des états pour favoriser la production de logements sociaux et à bas coûts.

L’objectif du projet est d’accompagner les coopératives d’habitat afin qu’elles soient capables de proposer elles-mêmes des solutions de construction de logements sains, durables et à faible coût pour leurs membres.

En ce sens, les coopératives d’habitat apportent une réponse concrète face aux importantes difficultés d’accès au logement en Afrique.

La réalisation du projet passe par le renforcement de compétences des leaders de coopératives et institutions locales afin qu’elles soient en mesure, à terme, de prendre le projet en main et de le développer de manière totalement autonome.

Le projet Habitat Coopératif comporte plusieurs axes du développement durable :

  • L’axe social

Améliorer le cadre de vie des populations et faciliter leur accès à des logements moins chers ainsi qu’à différents services, afin de permettre à de nombreuses familles de retrouver leur dignité grâce à des conditions de vie décentes;

  • L’axe environnemental

Prendre en compte les problématiques environnementales et énergétiques afin de proposer un habitat durable et respectueux de l’environnement (matériaux de construction locaux via l’utilisation des briques de terres compressées (BTC), ventilation naturelle, réseau d’assainissement, électricité solaire, espaces verts, etc.)

  • L’axe sociétal

Renforcer les capacités organisationnelles des leaders du mouvement (formations et activités de conseil) et favoriser l’émergence de structures locales professionnelles et autonomes.

Qu’est-ce qu’une coopérative d’habitat ?

Une coopérative d’habitat est une organisation de personnes ayant les mêmes besoins en termes de construction de logement et d’accès à la propriété privée, qui décident alors de se regrouper pour mutualiser leur force de négociation et augmenter leurs capacités d’accession foncière.

Selon l’Office Malien de l’Habitat, une coopérative d’habitat (CH) est « une entité constituée par un groupe de personnes qui n’ont pas de logement ou qui n’ont pas de logement satisfaisant, dont les revenus sont généralement modestes et qui se mettent ensemble pour acquérir un logement de première résidence ou améliorer le confort et la qualité de leur logement existant ».

Toute coopérative est une entreprise dont l’objectif est d’offrir des services à ses membres à un coût avantageux. Au Mali et au Sénégal, les membres des Coopératives d’Habitat se sont souvent regroupés par branche professionnelle ou par secteur géographique, parfois par genre (coopératives de femmes).

Ces deux pays ont intégré l’Habitat Coopératif dans leur politique nationale de logement social. Ce volet permet à la société civile de concilier intervention étatique et initiative citoyenne. De fait, l’augmentation de l’offre foncière est assurée grâce à l’intervention de l’Etat, mais celui-ci est déchargé de la construction qui est prise en charge par la société civile, qui jouant ainsi un rôle majeur pour l’accès au logement. Dans ce cadre, l’Habitat Coopératif offre des perspectives de planification urbaine et de gouvernance participative efficaces. En outre, l’horizon du mouvement coopératif va au-delà de la simple construction de logements pour couvrir la gestion du cadre de vie et la fourniture des services essentiels qui ne seraient pas pris en charge par les pouvoirs publics.

Principaux bénéficiaires

  • Union Nationale des Coopératives d’Habitat (UNACOOP)
  • Unions Régionales de Coopératives d’Habitat de Dakar, Thiès, Saint-Louis, Louga, Kaolack, Ziguinchor.
  • Fédération Nationale des Coopératives d‘Habitat du Mali (FENASCOH)
  • Unions de District et Unions communales de Bamako et de Kayes

Au Sénégal cela représente 700 coopératives d’habitat, 100 000 familles membres et 900 000 bénéficaiers finaux (à raison de 9 membres par famille)

Au Mali cela représente 150 coopératives, 20 000 familles membres, et 180 000 bénéficiaires finaux (à raison de 9 membres par famille).

Partenaires financiers

  • Commission Européenne
  • AFD (Agence Française de Développement)
  • Fondation SOCODEVI
  • Fondation Crédit Coopératif
  • MRI

Partenaires Exécutifs

SOCODEVI au Sénégal, ADER et AND DEFAR au Mali

Exemples de réalisations

  • Construction du siège social de l’Union Régionale des Coopératives de Construction et d’Habitat de Thiès (URCCHT), bâtiment pilote, exemple de construction durable et autonome énergétiquement.
  • Accès à la propriété foncière pour plus de 5000 familles
  • Construction d’un bâtiment pilote en matériaux locaux (briques de terre compressées) et installation de six panneaux solaires.
  • Formation des leaders en Gouvernance et en gestion du cadre de vie
  • Création d’outils de plaidoyer, de gestion organisationnelle et financière
  • Elaboration d’un Plan de Développement Stratégique par chaque Union pour la période 2012-2015

Galerie Photos